Ce blog ne prétend rien d'autre que d'être une suite d'articles sans liens ni thématiques particulières. Il fait part de la vision d'un expatrié sur ce merveilleux pays qui l'a accueilli, essayant d'en donner une image diffèrente des clichés qu'en ont souvent ceux qui le méconnaisse. Il cherche aussi à temoigner d'une expérience personnelle qui prouve que le bonheur n'est pas une chimère...

8 juil. 2012

EQUO, nouveau parti écologiste espagnol.

logo de Equo

PREMIER CONGRÈS D'EQUO, PARTI ÉCOLOGISTE ET SOCIAL, MEMBRE DES VERTS EUROPÉENS.

Durant ce week-end à Madrid, s'est tenu le premier congrès d'Equo, le parti créé un peu précipitamment il y a un peu plus d'un an,  pour pouvoir être présent aux élections générales anticipées de mai 2011 qui ont vu la victoire du Parti Populaire de Mariano Rajoy. Equo avait alors fait un score tout à fait honorable de près de 4% et réussissait l'exploit d'avoir un député à l'assemblée grâce à sa coalition avec un parti frère de Valence (Compromis). 

Son porte-parole, et alors premier en liste, Juan López de Uralde est l'ancien président de Greenpeace España. Il est surtout connu pour son coup de bluff au sommet de Copenhague, où il s'était présenté, avec une autre militante, au dîner des chefs d'états en se faisant passer pour le représentant la Terre-mère, et y avait déployé un banderole de protestation sur l'absence de résultats de ce sommet sur le réchauffement climatique. Cette "farce" lui a valut un procès et même quelques jours de prison.
le fondateur de EQUO, juan lopez de uralde
Juan López de Uralde
Jusqu'ici, les Verts espagnols étaient formés par un conglomérat de partis verts régionaux, qui, souvent pour des intérêts régionalistes ou indépendantistes, ne réussissaient pas à former un vrai parti national et dont certains se présentaient aux différentes élections en coalition avec Izquierda Unida, le Front de Gauche espagnol.
Le projet de Uralde de former enfin un parti fédéral écologiste, pouvant peser aux élections nationales ou européennes, s'est vu renforcé par le phénomène social de la Puerta del Sol (appelé ici le mouvement du 15M ), dont beaucoup de militants ont trouvé avec Equo, une réponse à leurs revendications. Car Equo ne prétend pas être un nouveau parti politique sinon  veut révolutionner la manière de faire de la politique, par une participation et une organisation horizontale et non verticale et hiérarchisée, ainsi qu'une totale transparence du parti et de ses membres. La plupart des revendications politiques et sociales du 15M (sauf celles de certains utopistes refusant tous partis politiques) se trouvent recueillies dans le programme d'EQUO: Réforme du système électoral qui favorise le bipartisme, transparence des élus sur leur salaire et abolitions des privilèges divers de la caste politicienne, lutte sans merci contre la corruption, droit au logement, droit à l'éducation et santé publique, lutte contre la spéculation et abus des banques et systèmes financiers, etc..

Ce premier congrès a donc permis d'affiner le projet et d'élire la commission fédérale qui votera prochainement pour choisir ses 2 porte-paroles, une femme et un homme, car la parité est une des règles d'or de ce nouveau parti, qui vient de s'intégrer officiellement au parti des Verts Européens.

Pour en savoir plus: 
Site de EQUO





Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...