Ce blog ne prétend rien d'autre que d'être une suite d'articles sans liens ni thématiques particulières. Il fait part de la vision d'un expatrié sur ce merveilleux pays qui l'a accueilli, essayant d'en donner une image diffèrente des clichés qu'en ont souvent ceux qui le méconnaisse. Il cherche aussi à temoigner d'une expérience personnelle qui prouve que le bonheur n'est pas une chimère...

19 mars 2012

Astronomie, que de folies je "comète" en ton nom


astronomie et dobson
L'astro, ça vous prend à n'importe quel âge: Moi, ce fut vers 8 ou 10 ans. Je rêvais devant les cartes célestes et les plans d'un télescope de mon encyclopédie "Tout l'univers". Et puis un jour, "j'hérite" des vieilles jumelles de mon grand-père et je commence à me repérer dans le ciel. Je découvre les bienfaits d'une monture stable en les attachant sur un balai posé à l'envers et fixé à la balustrade de l'escalier de la mezzanine, pointant la Lune à travers le Velux ouvert: Whouahh ! les cratères !!!

LE TÉLESCOPE NEWTON:

Vers 16 ans, avec mon incorporation au récent club astro d'Épinal, je décide de construire, avec l'aide de mon papa, un télescope de 150 mm de diamètre. À l'époque, les télescopes chinois n'existaient pas et le matériel était bien plus cher qu'aujourd'hui, de surcroît pour un pauvre lycéen.
Puis le bac, l'université, et mon départ pour l'Espagne m'éloigne de mon bel engin pendant de nombreuses années...

LA LUNETTE:

Le virus reprend quand, après avoir fait gîtes et enfants (ou l'inverse ?), j'ai de nouveau du temps à consacrer à cette belle passion. Le vieux télescope en bois de mon adolescence reprend du service pour montrer à mes hôtes les beautés de la voûte céleste, aidé en cela par un ciel bien noir, à 800 mètres d'altitude. Mais il pèse lourd le bougre !..Et les arbres du jardin me gênent ! Il me faut un instrument transportable et démontable pour sortir hors du village et offrir une activité qui peu à peu s'étoffe et se perfectionne. Entre temps les chinois inondent le marché de lunettes aux prix raisonnables et pas nécessairement de mauvaise qualité: Ma lunette de 120mm de diamètre me donne bien du plaisir pendant quelques années, mais je me rends compte très vite de ses limites. Et puis l'expérience fait que l'on devient exigeant sur la qualité de l'image: Au diable le chromatisme, la coma et autres aberrations optiques !
Je veux voir plus et mieux !..Et j'ai le ciel pour !...alors pourquoi en rester là ?

LE DOBSON 500 de Pierre Devaux:

Du nom de son inventeur, John L. Dobson... Une nouvelle philosophie de l'astronomie amateur. Une monture simple et légère avec des optiques de grands diamètres, conçue pour être déplacée sous des cieux propices et dévoiler les mystères des galaxies spirales.
Le projet d'une commande avec l'entreprise Dobson Factory prend forme peu à peu.
Puis soudain, une occasion trouvée sur le net. Un Dobson Factory 500 justement.
Je décide de faire le pas: Voyage éclair de 3 jours à Toulouse, rencontre avec le vendeur qui devient vite un ami. Vosgien lui aussi (le monde est vraiment petit), il me ressemble même un peu physiquement. Mais lui, il a placé le toupet sous son menton. Que c'est bon de parler des heures de sujets qui vous passionnent, sans le regard moqueur ou ennuyé de ceux qui vous entourent ! Une rencontre trop courte mais qui n'en restera pas là, c'est certain....
Et voilà que je repars avec dans mon coffre, ce monstre de 0,5 mètre de verre poli, vers ma Sierra de Francia au ciel noir d'encre: La nébuleuse d'Orion n'a qu'à bien se tenir !


télescope style pierre Bourge 
Le Newton 150/750 motorisé, d'après les plans de Pierre Bourge, avec son axe de 2 CV. Bientôt ce tube sera remplacé par un autre tube de 200 mm installé dans un abri construit dans le jardin des gîtes, pour des observations rapides et improvisées. Le 150 sera reconverti en un petit dobson facile à utiliser même pour les enfants (un de ces jours...).

La lunette de  120/1000 motorisée, parfaite pour les sorties légères et rapides sous un ciel sans pollution lumineuse, et la découverte des principaux objets: Lune, planètes, galaxies, nébuleuses et amas brillants...

Le Dobson de 500/2000 (2 mètres de focale donc..), fabriqué par l'artisan Pierre Devaux, est un aspirateur à photons pour observer sérieusement les objets diffus comme les nébuleuses et les galaxies. Il sera réservé aux hôtes les plus motivés...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...